Passer au vert : avec les produits cosmétiques, est-ce réaliste ?

L’utilisation des plantes dans les produits cosmétiques n’est pas nouvelle. Elle est même ancestrale. Toutes sortes de parfums, onguents et fards pour hommes et pour femmes ont été représentés dans les tombeaux privés égyptiens, sur la rive occidentale de Louxor. Cosmétiques pour le visage, le corps et les cheveux, maquillages pour les deux sexes, ont participé aux artifices de la beauté à une époque où, n’en doutons pas, tout onguent était issus du règne végétal ou animal. Plus ou moins boudée lors de la révolution industrielle, la cosmétique végétale a peu à peu repris ses lettres de noblesse pour être aujourd’hui plébiscitée par certains.

Les produits naturels, qu’ils soient issus du règne végétal (plantes, extraits de plantes, huiles essentielles…), ou qu’ils soient issus du règne animal (acide hyaluronique, cire d’abeilles, gelée royale…) font désormais partie des recherches et du développement entrepris pas les industriels de la cosmétique. Nature, efficacité et innocuité sont les principaux buts de ces développements et des avancées dans ce domaine.

Parmi les résultats les plus probants de cette recherche avancée on peut citer les cellules souches végétales, notamment les cellules souches de rose, aux propriétés régénératrices, l’utilisation des extraits de réglisse, aux propriétés adoucissantes, la grenade, les grains de café et les feuilles de thé aux propriétés anti-oxydantes, et l’acide hyaluronique aux propriétés hydratantes bien connues…. Pour ne citer que les plus célèbres.

Des crèmes aux sérums en passant par les gels, les laits et les masques, la cosmétique au naturel vous propose aujourd’hui des produits actifs pour les peaux jeunes et moins jeunes ainsi que pour les peaux matures et propose des soins au quotidien mais également en institut, remarquables pour les peaux les plus fragiles.

Les promesses des fabricants de produits cosmétiques sont aujourd’hui à la hauteur de vos attentes!!!