Peau blanche

Les phototypes clairs, où peaux claires, sont majoritaires dans nos régions. Classés de I à VI en fonction de la capacité de la peau à bronzer, les phototypes I, II et III concernent les peaux claires, qui ne bronzent pas ou peu (blonds-roux qui ont très peu de cellules productrices de mélanine à l’origine du bronzage) ou qui bronzent moyennement. Ce sont elles qui sont le plus affectées par le rayonnement solaire et donc les plus fragiles.

Si vous vous reconnaissez dans cette catégorie, vous devez donc vous protéger du soleil de manière plus importante que les peaux mates et noires (mais attention les rayonnements UV provoquent des dégats sur toutes les peaux si on en abuse…).

Certes, l’été arrive et c’est le moment d’en parler, mais aujourd’hui vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à voyager dans des contrées ensoleillées toute l’année…

Règle numéro 1 : ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes où le soleil est au zénith,

Règle numéro 2 : appliquez votre protection solaire le matin et recommencez 20 minutes après pour la première protection, puis toutes les heures ou toutes les deux heures, selon l’indice de protection choisi,

Règle numéro 3 : choisissez des indices élevés Spf 30 et Spf 50

Cette vulnérabilité plus grande des peaux blanches, claires et très claires est due à une moindre présence de cellules capables de synthétiser de la mélanine. C’est donc sur cette base que les indices cités plus tôt ont été établis et permettent aujourd’hui aux chercheurs de développer des produits adaptés à chaque type de peau.

Les peaux claires se rident aussi plus facilement que les peaux mates et noires, c’est la raison pour laquelle, en plus du protecteur solaire au moindre rayon, un soin hydratant est préconisé même chez les très jeunes filles.  C’est en respectant ces conseils que votre peau gardera sa jeunesse le plus longtemps possible.