La peau est fragile

La peau est le reflet de nous mêmes, les dermatologues le savent bien. Elle réagit selon nos humeurs et la manière dont on en prend soin.

Après avoir traité le sujet des peaux hypersensibles, il nous parait important de vous dire comment et pourquoi la peau réagit et évolue avec l’âge.

Petit cours  d’anatomie (succinct car la peau est un organe complexe): la peau est constituée de trois couches superposées : épiderme, derme, hypoderme, elle est innervée et vascularisée et cette vascularisation a son mot à dire dans l’aspect des peaux blanches, les rendant tantôt blêmes, tantôt rouges, et le plus souvent divinement rosées.

L’épiderme nous intéresse particulièrement car il représente la couche la plus accessible aux traitements sans injections. Il est lui-même constitué de plusieurs couches, la couche externe ou stratum corneum jouant un rôle considérable puisqu’elle est responsable de « l’effet barrière » de la peau. Elle représente le lieu de stockage des substances lipidiques, participe activement au phénomène d’hydratation de la peau et a, en conséquence, un rôle esthétique prépondérant. Afin que cet aspect soit conservé dans de bonnes conditions esthétiques il est indispensable de maintenir un taux d’hydratation optimum qui se situe dans une fourchette assez étroite (plus ou moins 2%). L’eau est un facteur prépondérant de l’hydratation de la peau, il est donc indispensable de boire entre un litre et deux litres d’eau par jour (café, tisanes, thés sans sucre, eaux minérales).

Pour terminer, la couche extérieure de la peau est recouverte d’un film hydrolipidique qui se modifie avec l’âge. Chez le nourrisson, l’enfant puis l’adolescent cette couche évolue avec une diminution puis une augmentation des facteurs lipidiques. Avec l’âge, vers 50 ans, s’amorce une diminution progressive de la sécrétion sébacée avec une modification de la composition du film hydrolipidique. La peau devient également plus acide entrainant une diminution de la résistance aux agressions extérieures de l’environnement ou des microorganismes.

Il faut donc prendre soin de sa peau à tout âge afin de conserver ce fragile équilibre et cela devient indispensable après 50 ans.