Soigner la couperose avec le marron d'onde

Vive les marrons ! Oui mais lesquels pour atténuer la couperose?

Nous nous sommes tous brûlés les mains, avec bonheur, à la chaleur d’un marron grillé en plein hivers. Nous venons d’en consommer avec la dinde, nous continuons avec les marrons glacés et toute l’année nous nous régalons avec la crème de marron dans les vacherins glacés ! Pourtant s’agissant de beauté, ce n’est pas de la châtaigne comestible ni de gastronomie dont nous voulons vous parler mais du Marronnier d’Inde, Aesculus hippocastanum, dont la graine, impropre à la consommation, possède de nombreuses vertus. Contrairement à ce que son nom laisse supposer, il est originaire des Balkans et d’Asie occidentale.

La graine, ou châtaigne, du Marronnier d’Inde possède des propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes et vasoconstrictrices. Un terme un peu savant pour expliquer que le Marronnier d’Inde agit sur les vaisseaux et permets de ce fait de soulager les jambes lourdes et d’avoir une action sur la couperose. Sans gravité, elle est un désagrément assez répandu et peut affecter le visage et le décolleté. Sur le visage elle se loge sur les ailes du nez, les joues et parfois le front donnant ainsi un aspect rouge violacé à la peau, dont ceux et celles qui en souffrent se passeraient bien.

Si la couperose est difficile à prévenir et à soigner, quelques précautions d’usage permettent de grandement l’améliorer, au premier rang desquelles l’usage régulier de crèmes, masques et sérums à base d’extraits de Marrons d’Inde, la protection solaire et l’hydratation de la peau. Il est également conseillé d’éviter le café, les épices, et l’alcool et d’éviter les changements de température trop brutaux : lorsqu’il fait froid, ce qui est le cas en ce moment, remontez votre écharpe sur le bout du nez !

Autre solution : le traitement au laser à effectuer chez votre dermatologue, selon ses conseils. Enfin, n’hésitez pas à vous maquiller en utilisant des crèmes teintées adaptées à votre carnation.