Payer par carte bancaire sur Internet avec 3D Secure

3dsecure2.jpg

« Verified by Visa » et « MasterCard SecureCode » renforcent la sécurité des paiements en ligne. La saisie d’un code ou d’un mot de passe permet d’identifier ou d’authentifier l’acheteur comme étant le porteur de la carte utilisée pour le paiement.

Le système 3D Secure est un système de sécurisation des paiements en ligne, créé par les émetteurs internationaux Visa et MasterCard et mis en place en France en 2008. Il s’agit d’une procédure d’authentification du porteur de la carte, pour s’assurer que c’est bien celui-ci qui effectue le paiement sur internet. Seules les cartes de paiement « CB » Visa et MasterCard bénéficient de cette sécurité.

Le service 3D Secure n’a pas de caractère obligatoire, pour les cybercommerçants comme pour les banques. L’activation du système se fait lors du premier paiement sur un site marchand français adhérant 3D Secure.

 

La validation du paiement 3D Secure

Lorsque les logos « Verified by Visa » et « MasterCard SecureCode » sont affichés sur les sites du cybercommerçant, le paiement se réalise en deux étapes.

Etape 1 :

Comme pour toute transaction sur un site marchand, dans l’espace de règlement de la commande, vous devez saisir :

- le numéro de votre carte,

- la date de validité de celle-ci,

- le cryptogramme visuel (3 chiffres figurant au dos de la carte).

Etape 2 :

Une nouvelle fenêtre s’ouvre alors, avec le logo de votre banque. Elle vous redirige vers le site de votre établissement bancaire pour confirmer votre identité, avec le procédé d’authentification mis en place par celui-ci.

Selon la procédure la plus usuelle, votre banque vous envoie par SMS un code à usage unique. A défaut, il vous sera demandé de saisir une information accessoire (date de naissance ou réponse à une question personnelle…). Vous saisissez l’information demandée dans l’écran de saisie. Quand l’authentification est confirmée par votre banque, le paiement est autorisé et la transaction est finalisée.

 

3dsecure.jpg

 

Différents modes d’authentification sont proposés par les banques

Au lancement de 3D Secure en France, c’est une information personnelle, telle que date de naissance ou adresse, qui était demandée. Ce qui n’est pas suffisamment sûr car cette donnée est facilement disponible et accessible notamment sur les réseaux sociaux ou via l’hébergement des CV en ligne sur des sites.

Les banques ont mis en place des nouveaux systèmes basés sur un code à usage unique. Qui ne peut donc pas être réutilisé même s’il est intercepté par un fraudeur. Mais selon les banques, les modalités d’authentification varient :

- Code à usage unique envoyé par SMS,

- Combinaison de codes à usage unique à partir d’une grille chiffrée des « Clés Personnelles »,

- Code délivré par un système de boitier électronique fourni au titulaire de la carte.

 

3dsecure3.jpg
  • Assurez-vous que le numéro de téléphone qui figure dans l’écran d’identification 3D Secure correspond bien à votre numéro de téléphone portable. Si vous avez changé de numéro, pensez à communiquer à votre banque vos nouvelles coordonnées.
  • Gardez votre téléphone à portée de main avant de vous lancer dans un achat internet car c'est sur ce dernier que le code à saisir va vous être envoyé par SMS.
  • Après trois échecs de saisie du code reçu par SMS, la transaction en cours est annulée et la carte de paiement est bloquée pour toute nouvelle utilisation sur un site marchand 3D Secure. En revanche, les paiements sur les sites non 3D Secure, chez les commerçants et les retraits d’espèces restent possibles. Contactez votre banque pour débloquer l’usage 3D Secure de votre carte.

 

Pourquoi utiliser le procédé 3D Secure ?

En 2012, 40 % des cybercommerçants ont mis en place 3D Secure. 15 % des paiements par carte sur internet sont réalisés avec 3D Secure, qui représente 30 % en montant (données du Groupement des Cartes Bancaires CB – juin 2012).

La mise en place de 3D Secure doit permettre aux cybermarchands de réduire le montant de leurs impayés dus à la fraude. En cas de contestation de la transaction par le porteur de la carte, la charge de l’impayé dû à la fraude est transférée sur la banque du titulaire de la carte et non plus sur le cybercommerçant.

Toutefois, des sites marchands renoncent à utiliser le procédé de sécurisation 3D Secure en raison d’un risque de diminution de leur chiffre d’affaire. En effet, les acheteurs renoncent à leur achat lors du règlement par carte, lorsqu’ils sont redirigés vers une nouvelle fenêtre en pop-up. Ils peuvent craindre que ce soit une tentative de fraude pour intercepter leurs données bancaires.

Pourtant, pour le consommateur qui règle ses achats sur internet par carte, ce dispositif d’identification doit constituer un élément de sécurité. En cas de vol de son numéro de carte bancaire, il ne devrait pas être possible de l’utiliser pour régler des achats sur internet.

 

Comment contester un paiement à distance effectué avec le procédé 3D Secure ?

Vous contestez une opération de paiement pour laquelle le procédé 3D Secure a été utilisé. C’est à votre banque d’apporter la preuve de l’enregistrement de cette authentification ( article L133-23 du Code monétaire et financier). Si tel est le cas, vous êtes présumé être à l’origine de la transaction. Vous devez faire opposition auprès de votre banque. Votre responsabilité sera engagée dans la limite de 150 euros, pour les opérations réalisées avant opposition. Au-delà de ce montant, comme après opposition, votre responsabilité n’est plus engagée.

Si votre banque n’arrive pas à faire la preuve de l’utilisation de la procédure 3D Secure, votre responsabilité n’est pas engagée car l’opération est réputée « non autorisée ». Votre banque est tenue de vous rembourser l’intégralité des sommes indument débitées ( articles L133-18).

Vous devez contester l’opération dans les plus brefs délais, et au plus tard dans un délai de 13 mois à partir de la date du débit de votre compte. Le délai de contestation est de 70 jours, porté à 120 jours par certaines banques, si la transaction litigieuse, suite au vol ou à la perte de votre carte, a été réalisée hors de l’Espace économique européen (Union européenne plus l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège).